Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil

Le Projet éducatif

Ecole Privée Catholique Notre Dame BARBENTANE (13)

Projet éducatif



Modifié au mois de janvier 2017



L'école Notre Dame est une école catholique, sous contrat avec l'État. Elle est un lieu d'apprentissage et d'éducation ouvert à tous les enfants quelles que soient ses origines.


Le programme scolaire que nous suivons est celui de l'Éducation Nationale. La formation proposée est une formation de toutes les intelligences.


Le projet éducatif est élaboré dans chaque établissement de l'enseignement catholique par tous et pour tous les membres de la communauté éducative (enfants, parents, enseignants, membres du personnel, intervenants, aumônier). Il nous  donne la liberté et la responsabilité de déterminer les points qui nous semblent essentiels et le sens que nous voulons donner à l'éducation que nous proposons.


Le projet éducatif se réfère à l'Évangile et à l’enseignement de l'Église catholique. Il s'inscrit dans les orientations pastorales diocésaines de l'Archevêque d'Aix-en-Provence et d'Arles.

L'Évangile et l’enseignement de l’Eglise invitent à se montrer sans cesse attentif à la personne humaine par la sollicitude portée à chacun des membres de la communauté éducative.

Écouter, comprendre, accompagner avec le regard du Christ, un regard qui ne juge pas, un regard qui donne confiance...un regard qui en dit long sur la valeur infinie de l'homme.

 «La promotion de la personne humaine est le but de l'école catholique» J-Paul II



Une formation intellectuelle, artistique et sportive :


Le pape François nous dit : « Aller à l’école signifie ouvrir son esprit et son cœur à la réalité, dans toute la richesse de ses différents aspects, de ses dimensions. » c’est ce que nous voulons proposer à l’école Notre Dame. Chaque enfant doit pouvoir découvrir, apprendre, progresser dans tous les domaines d’apprentissage en suivant son propre rythme et dans un cadre sécurisant.

Pour cela, les enseignants de l’école ont la responsabilité de donner confiance, d’être des témoins d’espérance par leur regard bienveillant, en mettant en place une pédagogie active et coopérative, une pédagogie de la réussite qui va permettre aux enfants non seulement d’acquérir des connaissances multiples mais aussi de devenir autonomes, concentrés, responsables, capables d’accéder à une pensée critique…heureux et désireux de découvrir et d’apprendre !



Une formation humaine :


Chacun a la parole dans l’établissement. Il est écouté, qu’il soit enseignant, personnel de service, élève, parent... Nous sommes frères, notre position d’adulte et d’enseignant s’en trouve modifiée. Nous partageons, nous apprenons chacun les uns des autres. L’autre est pour moi un cadeau, le moyen de devenir moi-même, sans lui je ne serai pas ce que je suis.

« L’école est un lieu de rencontre » nous dit le Pape François, « parce que nous sommes tous en chemin, nous entamons un processus, nous ouvrons une route…l’école n’est pas un parking. C’est un lieu de rencontre sur notre chemin. On y rencontre des compagnons ; on y rencontre les enseignants ; on y rencontre le personnel non enseignant. Les parents rencontrent les professeurs, le directeur rencontre les familles, etc. C’est un lieu de rencontre. Et aujourd’hui, nous avons besoin de cette culture de la rencontre pour nous connaître, pour nous aimer, pour marcher ensemble. Et ceci est fondamental, précisément à l’âge où l’on grandit, comme en complément de la famille… »

Dans sa formation humaine, l’enfant est accompagné pour se comprendre et comprendre l’autre, pour se respecter et respecter les autres, pour aimer et se laisser aimer. Il apprend à mettre des mots sur ses émotions, à communiquer sans violence, à gérer les conflits, à prendre du recul, à se retrouver, à se questionner, à prendre du temps pour réfléchir, à méditer, à goûter l’instant présent, à développer son empathie, à partager, à pardonner, à devenir responsable de ses actes…Il apprend aussi à s’émerveiller de la création et à la respecter. Le Pape François dans sa lettre encyclique « Laudato si » parle d’écologie intégrale, il nous dit : « tout est lié. Il faut donc une préoccupation pour l’environnement unie à un amour sincère envers les êtres humains, et à un engagement constant pour les problèmes de la société »



Une formation spirituelle :


Dans sa formation spirituelle, l’enfant est accompagné dans son questionnement sur le sens de la vie. Etre responsables d’enfants en tant que parent, enseignant, adulte de l’école est exigeant. Par sa présence et son  exemple, l'adulte donne des éléments de réponse à l’enfant qui pose sans cesse cette question, sans la formuler: «Mais qui es-tu ? Quel est le sens de ta vie?» Nous avons à donner du sens dans tout ce que nous faisons. C'est le sens de l'amour, pas un amour de possession mais un amour qui se donne. C'est en suivant l’exemple des adultes qui se donnent que les enfants pourront se donner eux-mêmes, un jour, pour un monde plus juste, plus fraternel.

Nous annonçons l’Evangile. Il ne s'agit pas, d'abord, d'exposer des notions, des contenus mais d'annoncer Quelqu'un, Jésus Christ.

Chacun est libre de l’accueillir ou non mais il faut bien qu'il soit annoncé pour que les adultes, les enfants de l'école, puissent librement choisir de le recevoir.

Ensuite, « il s'agit de donner aux enfants... des raisons de croire, en montrant que la foi chrétienne porte en elle une capacité de comprendre le monde, les autres et soi-même, dans la lumière de Dieu.» Monseigneur Claude Dagens

Nous proposons aux enfants la prière et les sacrements.

Les enfants doivent pouvoir expérimenter la relation à Dieu à travers des célébrations, à travers le silence. Chacun reste libre d'accepter ou non ce lien à Dieu; par contre, la liberté ne pourrait pas s'exercer sans cette proposition.


  

Vous pouvez télécharger le Projet Educatif de l'école en cliquant ici